L’architecture moderne, contrairement à celles du passé, n’a pas besoin de rhétorique.
Elle existe telle quelle. Elle est mathématique, structurelle et rationnelle. Elle ne symbolise rien. Sa beauté est engendrée par la proportion équilibrée des volumes, par le dynamisme de la composition et par la modulation des espaces par la lumière.
Concevoir l’architecture est un processus d’analyse et de synthèse. C’est un travail méticuleux de scientifique.
Les éléments de la conception sont dictés par les contraintes et les possibilités qu’offre le site et par la nécessité de répondre aux besoins fondamentaux de l’homme.