Maison L

La maison s’inscrit dans un terrain marécageux en pente vers la rivière Syre. Le volume en béton architectonique s’assied en porte à faux sur un mur de “barrage“ qui sépare le jardin surélevé de la zone inondable en contrebas. L’enveloppe de béton s’étire vers la vallée, cadrant les vues vers le jardin ou le paysage. La demeure est protégée de la rue par une pergola qui crée un porche d’entrée vers une longue cour de service.

La maison s’étend sur deux niveaux de vie, chacun destiné à une génération de la famille. Les niveaux sont ordonnancés de la même manière: une “dorsale“ en béton architectonique sépare dans la longueur de la maison, les espaces servis (livings, salle à mangers, chambres, atelier) des espaces servants (cuisines, salles de bains, dressings, débarras, techniques). Ces derniers sont traités comme des niches indépendantes introverties dans lesquelles on pénètre depuis les lieux de vie, largement ouverts vers le paysage.